Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Surgères. Jean-Pierre Secq nous a quittés

Actualités​. Jean-Pierre Secq, figure de Surgères mais aussi du monde coopératif laitier, est décédé le 6 septembre dernier à l'âge de 81 ans.

Surgères. Jean-Pierre Secq nous a quittés
Jean-Pierre Secq a occupé le siège de directeur de l'association centrale des laiteries durant 29 ans - © Archives L'Hebdo 17

Le 6 septembre, le Surgérien Jean-Pierre Secq nous a quittés à l'âge de 81 ans. Originaire du Massif central, c'est après la guerre et la mutation de son père militaire à l'état-Major de La Rochelle qu'il découvre la Charente-Maritime.

"À sa retraite, on est allé vivre dans un petit village tout près de Dompierre-sur-Mer, nous avait-il raconté lors d'une interview en 2017. Je passais mes vacances chez mon voisin agriculteur. Je faisais les moissons, la traite. Je voulais travailler avec les animaux ou en laiterie."

48 ans à l'association centrale des laiteries

Après avoir passé son "agro" à Nancy, Jean-Pierre Secq fait un stage aux services agricoles de Charente-Maritime, où son directeur M. Picard lui présente André Dulin, président de l'association centrale des laiteries coopératives des Charentes et du Poitou : "Il a dit "On a besoin de matière grise, votre gars m'intéresse"".

Ainsi en 1966, après son service militaire, André Dulin l'embauche. Quarante-huit ans : c'est le temps qu'a passé Jean-Pierre Secq au sein de l'association centrale des laiteries. Il en a gravi les échelons pour occuper le siège de directeur durant 29 ans : "J'ai été nommé directeur en 1985 quand Louis Moineau a pris sa retraite. C'était Jean Raffarin, le père de Jean-Pierre, qui était alors président de l'association", nous confiait-il en 2017.

Conseiller municipal

Il a donc été l'un des principaux acteurs du développement du Lilco, le laboratoire interprofessionnel pour le contrôle laitier, et du Labco qui travaille avec l'agroalimentaire. Plus largement, il a été l'un des témoins de l'évolution agricole laitière de notre territoire. Officier de l'Ordre national de la Légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre national du Mérite, Officier de l'Ordre national du Mérite agricole, son parcours professionnel et son engagement a été récompensé à de nombreuses reprises.

Depuis 2001, il était également conseiller municipal. D'abord auprès de Philippe Guilloteau, puis de Catherine Desprez. Il siégeait aussi à la communauté de communes Aunis sud. Les obsèques religieuses ont été célébrées lundi 11 septembre en l'église de Surgères, suivies de l'inhumation au cimetière de Saint-Sulpice-de-Royan. Toute l'équipe de L'Hebdo de Charente-Maritime adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Surgères. Jean-Pierre Secq nous a quittés