Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Rochefort Océan. Logement social : "Jamais on ne pourra rattraper le retard"

Actualités​. Bien qu'en retard sur leurs objectifs de construction de logements sociaux, certaines communes peuvent être exemptées du quota de 25 % imposé par la loi SRU et de pénalités financières. Dans l'agglomération Rochefort Océan, c'est le cas de Fouras. Explications.

Rochefort Océan. Logement social : "Jamais on ne pourra rattraper le retard"
La commune de Fouras, en retard sur la création de logements sociaux, est exemptée de pénalités financières pour la période 2023-2025  - © Capture vidéo - DRHON-EL

L'article 55 de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU) oblige certaines communes à disposer d'au moins 25 % de logements sociaux dans leur parc résidentiel d'ici 2025, sous peine de sanctions financières. Quatre communes du territoire sont concernées par cette mesure : Rochefort, Échillais, Fouras et Tonnay-Charente. Si les deux premières sont dans les clous ou presque, on ne peut pas en dire autant des deux dernières.

Récemment, les élus de la Communauté d'agglomération Rochefort Océan ont voté une exemption pour la...

Il vous reste 90% de l'article à lire.

Vous devez bénéficier d'un abonnement premium pour lire l'article.

Abonnement sans engagement
Déjà abonné ? Connectez-vous
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Rochefort Océan. Logement social : "Jamais on ne pourra rattraper le retard"