Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Église. L'évêque de La Rochelle visé par une enquête pour "tentative de viol"

France-Monde. Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle depuis 2016, ferait l'objet d'une enquête de police pour "tentative de viol" selon plusieurs médias catholiques. Des faits qu'il "dément vigoureusement".

Église. L'évêque de La Rochelle visé par une enquête pour "tentative de viol"
Mgr Colomb dénonce des "allégations calomnieuses et les dément vigoureusement" - © Archives L'Hebdo 17

Coup tonnerre dans le milieu catholique français. Selon les médias La Vie, La Croix et Famille chrétienne, une enquête de police a été ouverte le 24 mai dernier à l'encontre de Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, pour "tentative de viol". Une information confirmée par le parquet de Paris à nos confrères de la presse catholique.

"Cela fait suite à un signalement effectué par la Commission reconnaissance et réparation (CRR) de la Conférence des religieux et religieuses de France (Corref) et les Missions étrangères de Paris", écrivent nos confrères de La Vie. Selon eux, les faits "à l'encontre d'un homme majeur" remontraient à 2013 et se seraient déroulés alors que Georges Colomb était supérieur général des Missions étrangères de Paris.

Des allégations "calomnieuses"

C'est par l'intermédiaire d'un communiqué de presse envoyé dans la soirée du mardi 13 juin que le prélat a réagi à ces accusations. "Mgr Colomb, qui n'a, à ce jour, été contacté par aucun enquêteur, exprime sa stupéfaction et son incompréhension face à ces allégations calomnieuses et les dément vigoureusement."

L'évêque de La Rochelle indique se tenir à la disposition des autorités judiciaires, "seules habilitées à faire la lumière sur ces accusations, et n'hésitera pas à agir en justice contre toute personne qui choisirait de les relayer imprudemment".

Demande de retrait au Pape

Dans le même temps, Mgr Colomb a pris la décision de demander au Pape de le mettre en retrait le temps de l'enquête, tout en demeurant évêque de La Rochelle.

Des accusations sont également portées à l'encontre de Mgr Gilles Reithinger, évêque auxiliaire de Strasbourg. "Les accusations portées sont graves. Tous deux nient catégoriquement les faits décrits dans les articles parus mardi 13 juin. La parole des plaignants doit être entendue ; les droits de la défense, respectés", indique la Conférence des évêques de France. Et la CEF de s'en remettre au travail des enquêteurs : "Il appartient désormais aux enquêtes de faire toute la vérité."

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Église. L'évêque de La Rochelle visé par une enquête pour "tentative de viol"