Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Aéronautique. SimAir recrute pour assurer sa croissance à Rochefort

Actualités​. Avec 3 millions d'euros d'investissement sur deux ans, la montée en puissance de SimAir se confirme. Une quarantaine de postes sont actuellement à pourvoir.

Aéronautique. SimAir recrute pour assurer sa croissance à Rochefort
Chaque semaine, ce sont 20 000 pièces qui sortent de chez SimAir - Amaury Legrand

Installée depuis 1979 dans la zone des Sœurs, la société SimAir est spécialisée dans la réalisation et la production de pièces métalliques de petites et grandes dimensions et de sous-ensembles d'aérostructure pour les constructeurs et équipementiers aéronautiques.

Après quelques zones de turbulence en partie liées à la crise Covid, et notamment un plan de sauvegarde de l'emploi en 2020 avec onze licenciements à la clé, les voyants sont désormais au vert.

Cette année, l'entreprise devrait réaliser un chiffre d'affaires de 19 millions d'euros. "On pourrait faire plus, mais on n'en a pas encore la capacité, souligne Mathieu Lambert, arrivé à la direction du site en juin dernier. La demande est supérieure à l'offre."

Le carnet de commandes est donc plein et SimAir enregistre des retards de livraison vis-à-vis d'Airbus et de Dassault, ses principaux clients qui représentent à eux deux plus de 90 % du chiffre d'affaires (80 % pour Airbus, et entre 10 et 15 % pour Dassault).

220 salariés

Le nouveau directeur met en avant "des problèmes capacitaires", qu'ils soient humain ou organisationnel. Ses objectifs sont clairs : "Redonner de la vision au site dans un contexte économique compliqué et travailler sur l'organisation."

Une volonté d'aller de l'avant qui se traduit aussi par une implication plus forte des collaborateurs de SimAir, au nombre de 220 actuellement (160 en production et 60 en services supports). Ainsi, Mathieu Lambert entend "mettre les employés au cœur du changement" et "essayer de faire en sorte qu'ils prennent du plaisir au travail". L'ambition est ainsi de "retrouver des performances clients et de répondre aux besoins qui sont très importants et croissants d'ici la fin de l'année", détaille le directeur.

"Des métiers avec de vrais beaux savoir-faire"

Chaque semaine, ce sont 20 000 pièces qui sortent de l'usine rochefortaise. "On fait beaucoup de pièces à petits volumes. Mais beaucoup de pièces multipliées par des petits volumes, ça donne de gros volumes", sourit Mathieu Lambert en précisant que l'organisation est en train d'être repensée "pour répondre aux besoins de l'avenir".

Le directeur souhaite également mettre un vrai coup de projecteur sur les métiers de l'industrie, souvent victimes d'a priori. Chaudronnerie, soudage, façonnage, assemblage... "Ce sont des métiers avec de vrais beaux savoir-faire", estime-t-il.

Mathieu Lambert, directeur de SimAir depuis juin 2023 - Amaury Legrand

Si la montée en puissance de SimAir se confirme, elle s'accompagne d'un fort besoin en recrutement. Une quarantaine de postes en CDI sont actuellement ouverts, "pour des postes manuels, mais également dans les services supports".

Des recrutements qui s'avèrent difficiles. SimAir doit en effet faire face à une forte concurrence à l'embauche sur le territoire. Alors, la société s'adapte. Face à des métiers en tension, "on est prêt à accompagner des écoles dans le cadre du développement de nos activités", note Mathieu Lambert qui mise aussi sur l'apprentissage, et sur l'humain avant tout : "On évolue vraiment en équipe. Ici, les gens savent pourquoi ils travaillent."

Objectif 25 M€ en 2026

Le groupe BT2I, devenu actionnaire principal via Tikehau Ace Capital en mai 2022, a décidé d'investir plus de trois millions d'euros pour les années 2023 et 2024, créant ainsi de "vraies perspectives de développement du site de Rochefort". Des investissements qui vont se traduire par l'augmentation de la surface des bâtiments, de nouvelles machines et la remise en ordre des locaux dédiés aux salariés.

De quoi offrir de belles perspectives avec un objectif de 24,3 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2026. "On a une croissance de 10 % par an sur les trois prochaines années, se réjouit Mathieu Lambert. On est en train de rattraper le niveau d'avant Covid et on va même le dépasser."

Galerie photos

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Aéronautique. SimAir recrute pour assurer sa croissance à Rochefort