Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Charente-Maritime. Au Restos du cœur, "on espère pouvoir refaire ce que l'on faisait avant"

Actualités​. En Charente-Maritime comme partout en France, les Restos du coeur sont confrontés à des difficultés financières. Alors que les inscriptions vont commencer le 9 novembre, les bénévoles s'attendent à devoir refuser un certain nombre de demandes.

Charente-Maritime. Au Restos du cœur, "on espère pouvoir refaire ce que l'on faisait avant"
Michèle Petit, responsable du camion itinérant passant par Bords, et Nickla Laugaudin la présidente des Restos du coeur Charente-Maritime, dans le siège départemental de l'association à Asnières-la-Giraud - Simon Moreau

"Aujourd'hui, nous ne sommes pas suffisamment solides pour absorber le flux de personnes qui ont besoin d'aide alimentaire. Si rien n'est fait, on pourrait devoir fermer d'ici trois ans." Le signal d'alarme envoyé par Patrice Douret, le président des Restos du cœur, a suscité une vive émotion en septembre dernier. Et pour cause : la situation financière de l'association fondée en 1985 par Coluche est on ne peut plus critique. Cette année, plusieurs dizaines de milliers de personnes pourraient ne plus bénéficier...

Il vous reste 90% de l'article à lire.

Vous devez bénéficier d'un abonnement premium pour lire l'article.

Abonnement sans engagement
Déjà abonné ? Connectez-vous
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Charente-Maritime. Au Restos du cœur, "on espère pouvoir refaire ce que l'on faisait avant"