Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

La Rochelle. Tasdon : pas de nouveau pont avant 2029 (au mieux)

Actualités​. La réparation n'étant "pas l'option retenue", un nouveau pont sera construit pour enjamber les voies ferrées. Coût estimé : entre 16 et 30 millions d'euros...

La Rochelle. Tasdon : pas de nouveau pont avant 2029 (au mieux)
La circulation automobile est désormais interdite sur le pont, mais pas dessous, où les voitures, les vélos et les piétons peuvent passer - - © C.V.

C'est une réunion publique que les habitants du quartier de Tasdon, à La Rochelle, attendaient avec impatience. En témoigne la salle municipale pleine à craquer ce vendredi 2 février. L'objet de cette assemblée ? L'avenir du pont - et plus largement celui du quartier - qui relie Tasdon à la gare ferroviaire de La Rochelle.

Car l'ouvrage d'art, qui présente des fragilités au niveau de sa structure métallique, est fermé à la circulation automobile depuis le 10 novembre 2023. L'État, la SNCF, le Département de la Charente-Maritime et la Ville de La Rochelle ont donc fait le choix d'en rebâtir un neuf.

"La SNCF ne veut pas interrompre le trafic des trains"

"La réparation n'est pas l'option retenue, fait savoir Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle. La décision prise est liée au fait que la SNCF ne veut pas interrompre le trafic des trains. Car si on vient en réparation, cela signifie une mise sous vide du pont, un chantier très long et donc une altération des flux SNCF."

Et l'élu de prendre l'exemple du pont de l'avenue Edmond-Grasset qui a été retiré puis remplacé par un neuf. Autre raison invoquée par Jean-François Fountaine : les coûts. Une nouvelle structure demande moins d'entretien - et donc moins d'argent - qu'un ouvrage datant de 1912.

Le pont de Tasdon, que la rouille ronge depuis des années, enjambe une dizaine de voies ferrées - - © C.V.

Le maire de La Rochelle a toutefois précisé que le montant d'un nouveau pont s'élèverait entre 16 et 30 millions d'euros, hors réseaux (eau, électricité, gaz...). "Le Département a dit qu'il contribuerait au financement, ajoute l'édile. Nous aussi. On attend une participation de l'État. Nous avons échangé avec le préfet et nous demanderons cette participation au plus haut niveau." Aussi, entre les études de faisabilité, le lancement des marchés publics ou encore le chantier en lui-même, le nouveau pont de Tasdon ne sera pas construit avant cinq à sept ans. Jean-François Fountaine s'est dit "déçu" de ce calendrier.

"Des piétons, des vélos et des bus"

En parallèle, en ce début février, la Ville va commencer l'élaboration de son cahier des charges. "Quel pont voulons-nous ?, interroge le maire de La Rochelle. Quels besoins ? Quels usages ? On attend que vous (les habitants, N.D.L.R.) vous exprimiez." Jean-François Fountaine souhaite pour sa part "des piétons bien sûr, des vélos évidemment, des bus". Sur tous ces sujets, une grande consultation est lancée jusqu'en juin. Les Rochelais pourront donner leur avis lors d'ateliers ou sur le site internet de la Ville. Ils pourront également s'exprimer sur le volet esthétique du futur ouvrage. Mais le premier magistrat de prévenir : "L'architecte des Bâtiments de France aura son mot à dire."

Pont de Tasdon - Clément Vidal

Reste maintenant à savoir qui sera le maître d'ouvrage d'une telle construction. La Ville espère que ce sera le Département, le propriétaire de l'ouvrage selon le Conseil d'État. "Autre possibilité : le préfet arbitre entre les différents acteurs car il n'y a pas de consensus", détaille le maire de La Rochelle.

Des travaux rue Jean-Bouche

L'inaccessibilité du pont de Tasdon a entraîné un report du trafic routier sur les rues adjacentes. En particulier sur la rue Jean-Bouche. "La problématique de cette rue, c'est que le socle n'a pas été conçu pour supporter autant de trafic, commente Olivier Prentout, adjoint au maire chargé des mobilités urbaines et de la voirie. Elle a été construite sur du marais." L'enrobé de la rue sera retravaillé à compter de la deuxième semaine de février afin de réduire fortement les nuisances lors du passage des bus. C'est en tout cas la promesse d'Olivier Prentout.

Fin des travaux estimée au 1er juillet prochain.

Un arrêt de bus sera par ailleurs aménagé au carrefour giratoire de la rue Jean-Bouche, "avec création de quais des deux côtés pour être aux normes d'accueil des personnes à mobilité réduite". Et pour faciliter l'accès au côté sud de la gare, le trottoir de la rue Jean-Deméocq sera lui aussi réhabilité. De fait, du nouvel arrêt du bus de la rue Jean-Bouche à la gare, le temps de trajet à pied ne devrait pas excéder quatre minutes.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

La Rochelle. Tasdon : pas de nouveau pont avant 2029 (au mieux)