Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Environnement. Un nouveau programme signé entre la Région et le Parc naturel régional du Marais poitevin

Actualités​. La Région Nouvelle-Aquitaine vient d'officialiser son soutien apporté aux actions du Parc naturel régional (PNR) du Marais poitevin jusqu'en 2026.

Environnement. Un nouveau programme signé entre la Région et le Parc naturel régional du Marais poitevin
Pascal Duforestel, président du Parc naturel régional du Marais poitevin, entouré de Jean-Pierre Servant, président d'Aunis Atlantique, et de Guillaume Riou, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge de la transition écologique et énergétique - © Yannick Picard (CLP)

Mardi 19 décembre a été signé le nouveau contrat 2023-2026 du Parc du Marais poitevin au pôle des services publics de la Communauté de communes Aunis Atlantique. " La nouvelle stratégie en faveur des Parcs naturels régionaux a été votée en séance plénière au conseil régional le 15 décembre 2022, explique Guillaume Riou, vice-président de la Région en charge de la transition écologique et énergétique. Elle entérine l'usage des contrats de parcs pour financer les programmes d'actions des PNR."

Ce dernier indique que la transition écologique des parcs est devenue l'axe prioritaire de ces contrats, "au service de Néo Terra, la feuille de route du conseil régional votée en 2019 pour accélérer la transition énergétique et écologique."

Quatre objectifs principaux ont été définis : la préservation et la reconquête des prairies humides du Marais poitevin ; le renouvellement de la trame arborée ; l'atténuation et l'adaptation au changement climatique ; l'accompagnement des acteurs locaux dans le changement de pratiques.

"Ce n'est pas une mise sous cloche"

Grâce à ce nouveau contrat, 1 044 000 euros sur quatre ans sont apportés par la Région Nouvelle-Aquitaine. Soit 261 000 euros par an. Une somme à laquelle il convient d'ajouter la cotisation statutaire annuelle d'un montant de 378 000 euros. Pour autant : "Ce n'est pas une mise sous cloche", assure Guillaume Riou.

Cinq PNR sont associés à la Région. Deux le seront en plus d'ici à 2028, plus un petit dernier : le PNR du Marais de Brouage. À plusieurs niveaux de ce nouveau contrat, il est beaucoup question d'accompagnement. " Il y a une interaction de la terre et de la mer. Il faut maintenir l'élevage. L'agriculture doit être au cœur de la protection ", insiste Pascal Duforestel, président du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Pour autant, pas question d'ouvrir la boîte de pandore des réserves de substitution. " Il n'y aura pas d'accompagnement de la Région sur les bassines. C'est le job de l'État et des agences de l'eau ", précise Guillaume Riou.

Autre poil à gratter : l'utilisation des pesticides. " L'objectif est de diminuer de 50 % leur utilisation en 2028 et d'en sortir totalement en 2030." Pour y arriver, la Région compte bien travailler avec les Chambres d'agriculture et les coopératives agricoles, avec pour livre de chevet le Code de l'environnement. " La biodiversité, c'est la force motrice de l'économie de demain", conclut Guillaume Riou.

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Environnement. Un nouveau programme signé entre la Région et le Parc naturel régional du Marais poitevin